S02E03 – De la teuf 2.0 : le fil de l’étonnement par David

by Sports et Loisirs

Je vais vous faire une confidence.
J’étais un assez gros fêtard, fût un temps.

Les booms (et oui je suis de cette époque), les premières tentatives de socialisations maladroites avec les filles et avec les copains.

J’étais pas le plus à l’aise au début, ça s’est amélioré ensuite.

Des souvenirs pleins la tête, j’en avais en effet PLEIN LA TETE littéralement, pendant quelques années, j’ai même failli me faire virer de mon école de commerce tant j’étais au diapason festif et horaire mes amis Erasmus Irlandais Ecossais et Anglais.

Bref !

Mais bon c’était « old school » tout ça quand même !

On achetait ce qu’il nous fallait avant et si c’était fermé et ben c’était mort.

On avait des CDs des derniers mixes et on commençait à avoir une petite collection de MP3 mais bon préparer les pochettes de CD pour l’été était encore un rituel important.

On draguait à l’ancienne aussi. Fallait créer les occasions de rencontrer les… bonnes personnes.

Aujourd’hui j’ai la quarantaine passée, je suis marié et père. Je fais encore la fête attention. Bon je me remets moins bien des soirées arrosées et des gueules de bois hein ! Je vais pas vous mentir ! J’ai même passé certaines matinées post multi soirée enchainées, que je ne souhaite même pas à Marion Marechal. Avant je pouvais faire ‘n’importe quoi à 20 ans, puis plus vraiment à 30. Et maintenant à 40 je dois gérer.

Et comme vous connaissez mes attaches avec San Francisco j’ai fait venir de là-bas un produit sensé faire disparaitre la gueule de bois. La promesse : vous êtes frais au réveil comme si de rien n’était. Non parce que c’est bien beau de boire comme un trou mais quand on bosse dans une GAFAM on est au bureau à 8h et frais pour la journée, à ce prix-là faut pas trop déconner. D’ailleurs l’inventeur est un ancien de Tesla, mais jeune hein.

Et d’ailleurs je vais vous faire une confidence, chers auditeurs et auditrices de TMTM, ça fait des semaines que mes chroniqueurs (et -euses) chéri-e-s me demandent si ça marche.

Afin de test, j’ai donc très scientifiquement enchainé 3 soirées dextrement alcoolisées, entre autres, j’ai pris ma fiolette je pensais que ça allait être amer et tout – faut bien payer quelque part la magie – et bien non même pas ! Ça a le gout de pêche.

Bon je ne vous cache pas que je n’y croyais pas, j’ai tout essayé avec le temps : l’huile d’olive, l’aspirine, le paracétamol, le cocktail cuite du lendemain matin sensé (on ne sait pas trop pourquoi vous éviter la gueule de bois de la veille etc. etc. etc.)

Bref je prends ma fiole (j’en ai une sur moi là et vous verriez la tête de l’équipe autour de moi) je me couche et je prie (gnagna j’ai envie de rendre – mais que t’es con d ‘essayer ces trucs) pas fier le David donc et m’endors !

Le lendemain matin je me réveille et je me dis qu’il fait beau que ça va être une belle journée mais y’a un truc qui ne va pas, qui n’est VRAIMENT pas normal : je n’ai AUCUN stigmate de la veille, aucun, AU-CUN.

J’ai la pêche même (l’arôme de ladite boisson je sais pas…)

Honnêtement je me pose des questions. Comment ça marche ? En fait je ne sais toujours pas, mais ça marche : c’est beau le progrès quand même !

Alors je ne sais pas, vous, mais moi je m’interroge !

Si demain on peut boire sans conséquence, faire l’amour sans préambule autre que matcher sur une appli et se faire livrer de l’alcool à deux heures du matin via Internet qu’on ait ou pas pensé à en acheter. Est-ce une nouvelle façon de vivre ou simplement une alternative ? Va-t-on encore draguer à l’ancienne, se prendre des râteaux ? Va-t-on encore souffrir de solitude ? Pour nous latins qui sommes autant dans la forme que dans la commodité, tout cela aura-t-il encore le goût de l’aventure ou les jeunes seront-ils plus blasés que leurs ainés, tout en étant toujours accessible, sans plus d’effort à faire ?

David Melki