S02E01 – Du cinéma 2.0 : les faits par Sébastien

by Techniques et Technologies

Malgré ce qu’on pourrait penser, le marché mondial du cinéma est au beau fixe aujourd’hui avec 40,6 milliards de dollars de recettes réalisées en 2017. Donc une augmentation de 5% par rapport à l’année 2016. Pourtant il y a quelques années encore le téléchargement gratuit menaçait sérieusement le secteur. Malgré tout, tout n’est pas si rose avec l’émergence d’acteurs incontournables comme Youtube qui regroupe 1,5 milliards d’utilisateurs dans le monde. Chacun de ces utilisateurs passe chaque jour plus d’un milliard d’heures à regarder des vidéos. Netflix est un autre acteur de poids qui regroupe presque 120 millions d’utilisateurs dans le monde et dont la distribution et surtout la production cinématographique fait faire des cauchemars aux majors.

Mais le cinéma s’est aussi beaucoup transformé ces dernières années grâce à de nombreuses technologies qui permettent de nouvelles expériences plus immersives et plus spectaculaires que le cinéma de Georges Méliès. Entre la 3D, la vidéo 360°, les images de synthèse, le cinéma dynamique comme dans certains parcs d’attractions ou des fêtes foraines et l’IMAX plus confidentiel mais tout aussi impressionnant, nos salles de cinémas sont vraiment très différentes aujourd’hui de ce qu’elles étaient il y a à peine 20 ans de cela. J’allais presque oublier les équipements sonores qui apportent un plus incontestable au visionnage d’un film.

Dans mes classiques se trouvent tout en haut de la pile des films comme Matrix, Avatar, Star Wars ou encore les Avengers et les X-Men. Je fais partie de la catégorie très bon public pour ce type de films que je consomme avec toujours autant de plaisir. J’ai donc naturellement testé pas mal des dispositifs dont je parlais un peu plus tôt et tous ne m’ont pas convaincus. Mais s’il y a bien une technologie qui apporte réellement un plus à tous les coups c’est l’image de synthèse. Ceux qui comme moi ont vu des films récents comme « Ready Player One » le dernier Steven Spielberg ou même « AVENGERS Infinity War » savent que les effets spéciaux déployés dans ces œuvres sont omniprésents. Tous ces effets participent activement à l’engouement et aux succès de ces blockbusters.

Mais les technologies actuelles permettent aussi de réaliser un film avec de très faibles moyens notamment avec les caméras numériques de moins en moins chères et de plus en plus perfectionnées. Des réalisateurs comme Steven Soderbergh sont même convaincus que le cinéma de demain sera tourné grâce à des smartphones. C’est d’ailleurs l’outil qu’il a retenu pour « Paranoïa » son dernier film sorti dans les salles l’été dernier. D’autres technologies comme celles de GoPro le précurseur permettent de filmer en 4K pour à peine quelques centaines d’euros. Alors que deviendra le cinéma ces prochaines années ?

Sébastien Bourguignon