S01E11 – De l’immobilier 2.0 : la chronique d’Aurélien

by | Économie et Gestion

Le web a profondément modifié les habitudes et comportements des différents intervenants d’un projet immobilier.

Prenons la recherche d’appartement par exemple. Qui ne s’est pas connecté une fois à un portail immobilier pour trouver son nouveau chez-soi ou juste faire une veille des prix en vigueur sur le marché ?
Aujourd’hui ils sont incontournables et les audiences confirment cette nouvelle tendance : presque 20 millions de Français connectés chaque mois, soit 1/3 de la population !

Terminé l’achat de la presse spécialisée ou le marathon des agences pour déposer sa demande avec l’espoir qu’on vous rappelle.
Le marché a connu une vraie simplification des recherches immobilières au risque d’une saturation avec la multiplication des supports et des annonces…

Le web a aussi facilité l’accès à l’information des particuliers (estimation en ligne, lois et fiscalité en vigueur, réputation des agences). Cette digitalisation du secteur a forcé les agents immobiliers à se professionnaliser pour se démarquer de la concurrence et apporter une valeur significative à leurs services : photos professionnelles, visites virtuelles, home staging, transparence des honoraires etc.

Suivre la tendance digitale ou disparaître.

Pour autant, l’industrie immobilière dans son ensemble manque d’une profonde transformation : les délais de vente sont toujours aussi longs, le secteur est très (trop) régulé et toujours aussi fortement taxé. La blockchain sera-t-elle la clé pour fluidifier le marché ?

Aurélien Rosset